Aller au contenu
Vue depuis notre van lors de notre dernière soirée en Islande : nuances de rouge provenant du Soleil

Notre road-trip en Islande

··2091 mots·10 mins
Blog Roadtrip Iceland Islande Camper Van
Nicolas Lorin
Auteur
Nicolas Lorin

Nous avons décidé de partir en Islande une semaine cet été, avec ma copine. Pour ce premier voyage dans ce pays, nous avons choisi de nous concentrer sur le sud, afin de ne pas trop nous éparpiller.

Pour nous affranchir de pas mal de contraintes, nous avons décidé de louer un van, ce qui nous permet de dormir où bon nous semble.

Attention : il est interdit de dormir n’importe où en Islande. Il est nécessaire de dormir sur des campsites, qui sont des terrains aménagés pour accueillir les voyageurs. Ils sont présents un peu partout dans le pays. La bonne nouvelle est qu’il n’est généralement pas nécessaire de réserver un campsite en Islande. Il suffit de s’installer et de payer à la réception.

Véhicule
#

Pour notre voyage en Islande, nous avons opté pour le plus petit van proposé par l’entreprise Kukucampers. Il s’agissait d’un Dacia Dokker 2 roues motrices aménagé, qui ne permet donc pas de prendre les routes F.

Le van était équipé du minimum pour cuisiner, manger et faire la vaisselle : de quoi faire la vaisselle, un réchaud à gaz, des ustensiles de cuisine et des couverts. Nous avons pris en supplément des duvets, des oreillers, une cartouche de gaz et un réservoir d’eau de 10 litres.

Nous remplissions régulièrement le réservoir d’eau en passant dans des stations-service.

Le van était suffisamment bien isolé pour dormir correctement, même si la température pouvait fortement descendre la nuit. Il faisait quand même un peu frais au réveil, mais nous avions nos duvets bien chauds.

Trajet
#

Jour 1 : Départ de Paris en soirée et arrivée à Keflavik
#

Jour 2 : Arrivée dans la péninsule de Snæfellsnes et nuit au Secret Campsite
#

Après avoir attendu beaucoup trop longtemps l’ouverture de l’agence de location, nous avons enfin pu faire les papiers et récupérer notre van après un briefing.

Malgré notre départ matinal de l’aéroport (8h), nous ne sommes partis sur la route qu’en fin de matinée, vers 11h, tout d’abord pour aller faire quelques courses pour le voyage

Nous avons continué notre route vers le campsite de Snorrastadir Farm Holidays. De là, nous avons randonné jusqu’au cratère de l’Eldbord.

En fin de journée, nous avons ensuite fait une pause sur la plage de Ytri Tunga pour observer les phoques, qui étaient nombreux.

Nous avons terminé notre journée par une visite à la piscine de Lýsulaugar, où nous avons pu nous détendre dans l’eau chaude. Nous avons ensuite dormi au Secret Campsite, un camping un peu rustique, mais charmant : il n’y a pas de douche et il faut payer en liquide !

Je me suis endormi sans encombre après un nombre d’heures sans sommeil assez élevé pour moi.

Jour 3 : Visite de la péninsule et nuit à Vatnskot
#

Nous avons commencé notre journée par une visite aux falaises de Lóndrangar, des paysages de falaises magnifiques, puis nous avons entamé l’ascension du volcan de Saxhóll. La montée ne prend qu’une dizaine de minutes depuis le parking et offre une vue imprenable sur la région.

Nous avons fait une halte à Svöðufoss. Cette cascade, située à proximité de Rif, est remarquable par sa forme pyramidale. Nous avons pu l’admirer de près, depuis un sentier qui mène au pied de la cascade. Il y a également un sentier pour monter au-dessus.

Après une pause déjeuner au restaurant Reks à Ólafsvik, nous avons poursuivi notre route vers la cascade Kirkjufellsfoss. Malheureusement, celle-ci était très fréquentée par les touristes. Nous avons tout de même fait un arrêt pour l’admirer.

Puis, nous avons tenté l’ascension du mont Kirkjufell, une montagne de 463 mètres de haut qui a servi de décor à la série Game of Thrones. Nous nous sommes arrêtés au niveau de la première corde (il y en a trois en tout) pour ne pas prendre de risque. Nous n’avons croisé aucun groupe de randonneurs ayant atteint le sommet.

Nous avons terminé la journée en nous installant au camp de Vatnskot. Celui-ci dispose d’une salle commune pour cuisiner et manger, ainsi que de toilettes. Les douches sont situées au camp principal.

La journée a été longue et nous sommes arrivés très tardivement au camp. Sur le trajet, nous avons réservé le premier créneau pour le snorkeling dans la faille de Silfra le lendemain matin.

Jour 4 : Snorkeling, geysers et cascade
#

Après un réveil très matinal, nous nous rendons au point de rendez-vous pour notre activité de la matinée : snorkeling dans la fissure de Silfra, une faille normale entre les plaques tectoniques de l’Amérique du Nord et de l’Eurasie. Cette faille est sous l’eau qui est entre 2 et 4 °C.

Pour cette activité, nous sommes passés par Dive.is.

Nous nous équipons de sous-vêtements thermiques, d’une sous-combinaison thermique et d’une combinaison totalement étanche. Nous ajoutons à cela des gants et une cagoule. Seuls nos mains et notre visage seront mouillés au cours de la plongée.

La visibilité est excellente, nous pouvons voir jusqu’à 100 mètres. C’est assez majestueux. Nous sommes émerveillés par la beauté de la faille, qui est bordée de roches volcaniques. Nous restons une quarantaine de minutes dans l’eau à profiter du moment.

De retour au camp principal, nous profitons d’une petite douche chaude et nous préparons un repas.

En fin d’après-midi, nous prenons la route en direction de l’est. Nous nous arrêtons à la cascade Brúarárfoss, qui se trouve dans une gorge étroite. Nous sommes ensuite impressionnés par les geysers de Geysir, dont Strokkur, qui entre en éruption toutes les 5 à 8 minutes.

Nous nous installons au campsite Skjól, où nous retrouvons deux Françaises que nous avions croisées à l’aéroport. Nous passons une agréable soirée en leur compagnie.

Jour 5 : Cascades et lagon
#

Au réveil, nous nous dirigeons vers Gullfoss, une des plus grandes cascades d’Islande.

La vue est imprenable. Nous profitons un peu de la vue malgré la pluie puis prenons la route pour le Secret Lagoon.

Le Secret Lagoon est une piscine naturelle d’eau chaude située dans un champ de lave. Nous arrivons sur place un peu avant midi, et le lieu est déjà bien fréquenté. Nous nous déshabillions et nous plongeons dans l’eau chaude et relaxante.

Nous avons globalement préféré notre petite piscine du jour 2. En effet, la petite piscine du deuxième jour était plus calme et plus intime. Mais le Secret Lagoon est une expérience unique à vivre en Islande.

Nous reprenons la route pour nous rendre à la cascade de Seljalandsfoss. Seljalandsfoss est une cascade de 60 mètres de haut. Il est possible de passer derrière la chute, ce qui permet d’avoir une vue imprenable sur le torrent d’eau. On en ressort assez mouillé, mais c’est magnifique.

Nous marchons ensuite quelques minutes pour atteindre la chute de Gljúfrabúi. Gljúfrabúi est une cascade cachée dans une grotte. Pour l’atteindre, il faut marcher quelques mètres dans un canyon étroit.

La cascade est encore plus impressionnante que Seljalandsfoss. Nous sommes émerveillés par la beauté de ces paysages naturels.

Après un peu de voiture, nous atteignons la cascade Skógafoss. Skógafoss est une cascade de 60 mètres de haut. Nous montons les escaliers pour atteindre le sommet, d’où nous avons une vue imprenable sur la chute et la vallée. D’autres cascades sont visibles plus haut sur le chemin, mais nous ne nous sommes pas éternisés.

Nous rejoignons enfin le camping de Vik et allons nous promener sur la plage pour finir la journée. La plage de Vik est de sable noir, et elle est bordée de falaises abruptes. Nous nous promenons sur la plage, admirant le coucher de soleil sur l’océan.

C’était une journée riche en émotions. Nous avons eu la chance de découvrir des paysages magnifiques, et nous avons passé un moment inoubliable en Islande.

Jour 6 : Glacier et Diamond beach
#

Il s’agissait selon moi de la journée la plus impressionnante.

En partant de Vik, nous nous sommes arrêtés à la grotte Gígjagjá dite “de Yoda”. La grotte Gígjagjá est une formation naturelle créée par une éruption volcanique. Elle est longue de 200 mètres et large de 20 mètres. La silhouette de Yoda apparait lorsque l’on regarde dehors depuis l’intérieur de la grotte, car la forme de la roche rappelle le célèbre personnage de Star Wars.

Nous nous sommes ensuite rendus au glacier de Skaftafell. Le glacier de Skaftafell est le plus grand glacier d’Islande après le Vatnajökull. Il couvre une superficie de 700 kilomètres carrés. Nous avons garé la voiture au parking de Skaftafell, et nous avons suivi un chemin qui nous a conduits au lac Jökulsárlón.

Un chemin longeant sur la gauche permet de rejoindre le glacier et de monter dessus. Attention : le chemin est exposé aux chutes de pierre. Il ne faut donc pas s’attarder dedans. De plus, la randonnée glaciaire nécessite un équipement adéquat et une connaissance des risques si vous ne voulez pas finir noyé ou gelé.

Nous avons ensuite repris la route pour nous rendre à Diamond Beach. Diamond Beach est une plage située sur la côte sud de l’Islande. Elle est connue pour ses icebergs qui s’échouent sur le rivage. Nous avons été émerveillés par la beauté de cette plage.

Les icebergs sont de toutes les tailles, et certains sont énormes. Nous avons passé un long moment à les admirer.

Nous finissons la journée de manière à nous rapprocher du terminal de notre bateau du lendemain et nous arrêtons au camping de Skógafoss où nous étions passés la veille. Nous étions fatigués, mais nous étions ravis d’avoir pu vivre cette journée inoubliable.

Jour 7 : Vestmannaeyjar
#

Nous nous sommes réveillés tranquillement pour prendre le second bateau pour l’ile de Vestmannaeyjar (départ du bateau à 10h45). Le trajet dure environ 45 minutes, et nous avons décidé d’y aller sans voiture.

Une fois sur l’ile, nous avons commencé à marcher vers le point d’observation des puffins. Le vent était fort, et nous avons avancé lentement. Après plus d’une heure et demie de marche, nous avons décidé de faire du stop pour rejoindre le point d’observation.

Nous avons atteint le phare de Stórhöfði, puis nous sommes redescendus au point d’observation. Nous avons vu quelques puffins, mais nous nous attendions à en voir beaucoup plus.

Nous avons ensuite entamé la descente vers le centre-ville, également en stop. Nous avons ensuite marché sur les anciennes coulées de lave de l’Eldfell, le volcan né en 1973.

Après cette dernière promenade, nous avons repris le bateau pour retourner à Þorlákshöfn.

Nous reprenons doucement la route vers le camping de Þorlákshöfn.

Jour 8 : Dernière promenade et départ
#

Pour notre dernier jour, nous partons pour une randonnée d’une vingtaine de kilomètres. L’objectif est d’aller jusqu’à la coulée de lave de l’éruption du volcan Fagradalsfjall, qui a commencé en décembre 2021 et s’est terminée en mars 2023.

Le sentier est relativement plat et bien balisé. Il passe tout d’abord à côté des coulées de lave de l’année précédente, qui s’étendent sur plusieurs kilomètres. Certaines parties de ces coulées sont encore fumantes et peuvent dégager des gaz dangereux.

Après quelques kilomètres supplémentaires, nous atteignons la coulée de lave de 2023. Elle est encore très fumante et la température est élevée. Cependant, nous pouvons toucher les pierres présentes au bord, qui ne sont pas spécialement chaudes.

L’épaisseur de la lave est impressionnante. Elle atteint plusieurs mètres de haut. Nous restons un moment à observer ce spectacle naturel grandiose. Il n’y a toutefois plus de lave en fusion.

Après la randonnée, nous reprenons la route vers l’ouest pour rejoindre le Blue Lagoon. Ce lagon, artificiel, est situé à côté d’une grosse centrale géothermique. Il est alimenté par l’eau chaude de la centrale, qui est à une température de plus de 100 degrés Celsius.

Nous ne nous baignons pas, mais admirons l’endroit qui n’est pas si rempli qu’attendu.

Enfin, nous réalisons un dernier tour de la péninsule de Reykjanesskagi pour profiter des magnifiques paysages pour un dernier repas avant de rejoindre l’aéroport de Keflavík.

Budget
#

Nous avons pu régler (presque, à l’exception du Secret Campsite) tous nos achats, y compris les hébergements, les activités et les repas, par carte sans aucun problème. Il n’est donc pas nécessaire de prévoir des espèces.

Nous avons dépensé environ 1 100 € par personne tout compris, vols non inclus. Cette somme comprend l’hébergement, la nourriture, les activités, les transports et les autres dépenses (essence, souvenirs, etc.).

Musique
#

Pendant ce voyage, nous avons principalement écouté les chansons suivantes (un peu en boucle…) :

  • Mon Paradis, Fils Cara
  • y’a rien de plus chiant que la joie, Nikola
  • Le stade, Fredz
  • Comme un idiot, Le trottoir